top of page

📖🏳️‍🌈La meilleure romance lesbienne à lire en anglais ?

Livre de : Ashley Herring Blake

Genre : Romance contemporaine

Trope : Les opposées s’attirent


Note de la rédac : Pensez à répondre au sondage en fin d'article pour m'aider à choisir ma prochaine lecture :) 🧡🏴‍☠️🐉🌆





Résumé de la romance lesbienne d’Ashley Herring Blake

On continue sur les romances feel good cette semaine avec Delilah Green doesn’t care.


On découvre la vie de Delilah Green, une photographe américaine loin d’être proche de sa famille et qui ne compte pas remettre un pied dans la ville de son enfance Bright Fall.

 

Evidemment, le destin (et l’argent) va l’encourager à faire une exception et retourner auprès de ceux qu’elle a consciencieusement choisi d’éviter ces dernières années. 


Sur le chemin du retour, Delilah va croiser la meilleure amie de sa sœur, Claire Sutherland, maman d’une pré-ado qui adore sortir des cadres classiques. L’occasion parfaite pour la trentenaire d’agacer sa sœur, Astrid, déjà tendue par son mariage en approche. 


Le pari est pris : Delilah veut attirer Claire dans ses draps.


Mon avis sur Delilah Green doesn’t care


En bref : J’ai adoré le premier roman de la série Bright Falls


Une histoire crédible et des personnages imparfaits attachants


La diversité du spectre queer 

On se retrouve transporté dans le monde queer de Bright Falls, une ville des Etats-Unis où les femmes attirées par les femmes adoreraient vivre : lesbiennes, bisexuel.les, non-binaires… Le spectre queer est très bien représenté et l’identification à l’une ou l’autre des personnalités est relativement facile.


La lesbienne confiante • La bisexuelle (ultra)empathique • la pansexuelle qui prend de la place… 


Si les personnages sont attachants, c’est aussi qu’ils sont particulièrement imparfaits




Une histoire a toujours plusieurs versions

La romance commence avec le point de vue de Delilah, personnage central du livre. La lectrice intègre ses certitudes sans les remettre en question. Au contraire, ma rencontre avec les autres personnages a été clairement influencée par la vision de Delilah.

 

J’ai adoré changé mon opinion sur les personnages secondaires et m’attacher aux personnalités pour lesquelles j’éprouve le moins d’empathie. J’ai tout autant aimé voir mon point de vue sur l’histoire de ce groupe se compléter et s’adoucir. 


Pour dynamiser encore la lecture, déjà très fluide, l’autrice n’a pas lésiné sur l’humour et c’est le sourire aux lèvres que j’ai dévoré Delilah.


De l’humour et de la douceur

Delilah, justement, ne revient pas tendrement sur son enfance dont les souvenirs sont entachés par la perte de ses proches. Pour surmonter les moments difficiles, la jeune photographe a développé une personnalité affirmée et un sens de l’humour tout aussi tranchant. 


C’est donc avec des répliques cinglantes et des remarques fines qu’elle intègre tant bien que mal le cercle des proches de sa sœur Astrid. 


Une relation entre soeurs compliquée bien abordée

Au-delà de la romance (j’y viens, j’y viens), la relation entre Delilah et sa demi-sœur Astrid est particulièrement juste.

L’autrice traite de la complexité des relations familiales, des incompréhensions mais aussi des conséquences de la mauvaise communication entre soeurs. 


J’ai trouvé cette partie de l’histoire touchante et particulièrement réaliste. 


Et la relation entre Delilah et Claire ?



Je ne vous spoile pas en écrivant que la romance tourne autour de Claire et Delilah (vous avez vu la couverture ?). 


On reste sur une romance classique qui s’appuie sur le trope “Les opposées s’attirent”, un classique qu’on a déjà vu sur le blog avec la romance française Sweat, cute and sexy


Ici, ce ne sont pas tant les opposées que l’interdit, avec l’idée qu’on ne touche pas aux amies des membres de sa famille. 


Cette relation “impossible” a tout d’attrayant et c’est avec la certitude que l’on suit Delilah s’emmêler les pinceaux dans ses sentiments.


J’ai déjà dévoré le 2e tome de la série : Astrid Parker doesn’t fail. Je vous fais un retour très vite !


Oh non, pas un livre queer en anglais…

C’est vrai, le best-seller queer américain n’est pas encore disponible en français. 


😱 Non, ne partez pas !


L’écriture de Ashley Herring Blake est particulièrement fluide et accessible. Le cadre contemporain évite d’entrer dans un vocabulaire complexe, comme c’est le cas pour l’univers historique médiéval de Who she became the sun


Alors amies francophones, Delilah Green doesn’t care est le signe de (re)commencer à lire en anglais. Les possibilités de romances queer anglophones se multiplieront pour vous !


Et si vraiment vous souhaitez rester sur des lectures francophones, d’autres analyses de livres lesbiens sont disponibles sur le blog !



A lire si vous avez aimé…

💄 Sweat, cute & Sexy, Johanne Millot (disponible en français)

⚔️ Gwen & Art are not in love, Lex Croucher (disponible en français)



Où acheter Delilah Green doesn’t care

Disponible en ebook sur votre plateforme.


A Lille, disponible chez Librairie Internationale V.O.



Quel sera le prochain livre queer pour le blog ?

  • 📸La suite de Delilah ! Astrid Parker doesn't fail

  • 🏴‍☠️Une romance lesbienne pirate

  • 🐉Une romance lesbienne avec des dragons

  • 🕵️‍♀️Un thriller lesbien

You can vote for more than one answer.




Merci beaucoup de vos réponses 🙏





24 vues0 commentaire

Comments


bottom of page